Couverture numéro 118

 NE JAMAIS DIRE JAMAIS !

Jamais, cela va de soi, Mireille Havet (1898-1932) n’a dû penser qu’en 1995, une fuite d’eau dans le grenier d’une maison de Touraine mènerait à la redécouverte de son Journal. Ni qu’en ce début de XXIe siècle, les textes envoûtants des cahiers qui le composent seraient  enfin !  publiés. Encore moins aurait-elle pu imaginer que du Québec viendrait le passionnant texte de Patrick Bergeron sur les écrits de cette « naufragée des années folles », noctambule et opiomane qui vécut sans contraintes ni tabous.

Mireille Havet : quarantième écrivain(e) méconnu(e) de Nuit blanche ; dix ans pour cette rubrique des Écrivains méconnus du XXe siècle dirigée par François Ouellet.

Déjà dix ans aussi : Au printemps de l’année 2000, à l’invitation de notre rédacteur en chef Alain Lessard, Yolande Villemaire « partait le bal » du Livre jamais lu.

Ici encore, aucun doute. Jamais la jeune Linda Amyot de onze ans n’aurait imaginé, le jour où elle se rendit acheter son tout premier livre, que le souvenir de ce morceau d’enfance lui reviendrait en mémoire au moment de signer « Entre mes mains, l’Italie ». Linda Amyot (Ha Long, Au matin) : quarantième écrivain(e) à nous entretenir de « son » livre jamais lu.

Victor-Lévy Beaulieu n’aurait pas reçu ce conseil : « Tu ne crois pas en Dieu, alors ne t’avise pas de te prendre pour lui » ! Et c’est tant mieux selon Andrée Ferretti qui retrace le « projet ambitieux, risqué, terrible » de l’incomparable VLB.

L’auteure de Bénédicte sous enquête livre également un hommage à Bruno Roy, écrivain engagé, homme « de fidélité » entre autres mérites à ne jamais oublier…

Retour à Victor-Lévy Beaulieu avec Michel Nareau qui a lu Bibi, les pseudo-mémoires d’Abel Beauchemin, l’avatar de VLB. Chaque phrase de cette plongée mémorielle « vrille et tourne » ; la langue y est « foisonnante, agrammaticale, professée comme un magma ».

PANORAMA D’UNE ŒUVRE LUMINEUSE

En février dernier disparaissait « l’homme droit et libre » qu’était Pierre Vadeboncoeur. Roland Bourneuf (L’ammonite) l’avait rencontré quelques mois plus tôt. Il nous présente aujourd’hui l’œuvre admirable, nécessaire, exemplaire de celui qui a « imprimé au Québec une marque décisive sur la pensée sociale et politique ».

« Encore et encore Trudeau et Lévesque » ! Laurent Laplante analyse, commente, compare trois ouvrages récents consacrés aux « frères ennemis ». L’auteur de Par marée descendante nous éclaire aussi à propos de La vérité sur la bataille des plaines d’Abraham. NB

Photographie de la couverture par Michel Lemay: Victor-Lévy Beaulieu, chez lui à Trois-Pistoles, au volant du Westfalia du photographe.

Blogue de Michel Lemay et photographies aériennes avec cerf-volant:
http://tinyurl.com/odkmy

 

 

Commentaires de lecture