Accueil > Commentaires de lecture > Fiction > LE REMÈDE ET LE POISON

Dirk Wittenborn

LE REMÈDE ET LE POISON

Trad. de l'américain par Josée Kamoun
Seuil, Paris, 2009
418 pages
34,95 $

Avec Le remède et le poison (Pharmakon en anglais), Dirk Wittenborn signe un cinquième roman qui tient à la fois du thriller, de la saga familiale, du récit autobiographique et qui décline sur plusieurs décennies les liens que les membres de la famille Friedrich vont développer avec les substances qui promettent de réparer les blessures de l'âme.

En 1951, quand débute le roman, William T. Friedrich est un jeune marié heureux, père de quatre enfants et un brillant spécialiste de la psychométrie. Enseignant à Yale, il est passionné par la chimie du cerveau et rêve de mettre au point la pilule du bonheur. L'occasion lui en est offerte quand une collègue, Bunny Winton, l'informe de l'existence d'une plante de Nouvelle-Zélande, le gai kau dong, censée posséder des vertus exceptionnelles pour redonner le bonheur aux esprits affligés. Ayant réussi . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 20 mars 2010 à 17 h 58 | Mis à jour le 17 juin 2015 à 16 h 06