Accueil > Entrevues > Laurence Ink : L’amour de la nature (entrevue)

Laurence Ink

Laurence Ink : L’amour de la nature (entrevue)

Être française et venir passer quinze jours de vacances d'été au Québec, elle n'est pas la seule à l'avoir fait, même sans en avoir rêvé.

Mais à 23 ans, revenir au mois de décembre pour passer l'hiver avec un trappeur québécois à Nakane (arrêt facultatif sur la voie de chemin de fer qui monte en Abitibi), descendre du train à quatre heures du matin, à 30 degrés sous zéro et enfoncer dans la neige jusqu'aux genoux, prendre conscience que personne ne l'attend sur le quai, jusqu'à ce qu'enfin arrive Claude qui l'emmène dans sa maison, chaude et chaleureuse, l'aventure est rare !

Cela se passait en 1983 et, depuis, Laurence Ink est devenue écrivaine. Grande, posée, réfléchie, elle nous a parlé de ses expériences, de sa vie actuelle, mais elle ne sait pas où elle sera dans cinq ans ni ce qu'elle fera ; c'est une libert . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 6 juin 2003 à 11 h 56 | Mis à jour le 31 mars 2015 à 14 h 34