Couverture numéro 87

Ils étaient presque 800, les ambassadeurs de la culture dont Nuit blanche a reconnu l’importance dans le numéro du 20e anniversaire, les passeurs de pensée, d’émotion, d’enthousiasme qui s’adressent à vous, lecteurs et lectrices à qui le magazine est destiné. Mais c’est par milliers que ces derniers devraient figurer maintenant dans la liste des personnes dont nous voudrions saluer le rôle qu’elles jouent dans la vie du magazine. Cette reconnaissance de leur présence, de leur fidélité s’accompagne aussi d’un espoir : qu’elles se fassent connaître à l’occasion. Nous savons évidemment que vous êtes là, avec vos coups de cSur, et vos humeurs de lecteur. Vous nous accompagnez et soutenez notre travail, nous faisant parfois part de critiques et de témoignages qui nous sont précieux.

Dernièrement, une lectrice de la première heure, indéfectiblement fidèle, nous apprenait que son intérêt pour la lecture, qui avait pris la forme de rencontres régulières d’assoiffées de livres comme elle, Nuit blanche l’avait nourri au cours des années. Cette démarche, qui illustre à nos yeux la portée du travail d’information que nous assumons, parmi d’autres, auprès de lecteurs très divers, prend sans doute bien des formes et votre participation à des expériences du genre nous intéresse. Faites-nous part de la ou des formules qui sont les vôtres. Faites-nous connaître comment vous percevez le magazine, ce qu’il vous apporte, ce que vous en attendez. Votre témoignage sera un encouragement pour nous comme l’a été celui de Madame Thérèse Lavoie Saint-Onge. Voici quelques extraits du sien.

« Un livre c’est précieux […]. Nuit blanche m’a appris depuis presque vingt ans, à travers une multitude d’auteurs, à respecter le livre […]. Je regarde aujourd’hui avec plein d’émotions les premiers numéros, que je conserve toujours ; je suis abonnée depuis le salon du livre de Montréal 1985 […] Nuit blanche, c’est comme une amie très chère qui me rend visite, j’attends donc avec beaucoup d’impatience chaque numéro […]. Que de voyages, il m’a été permis de faire à travers tous ces auteurs. Mille fois merci ! »

Pour amorcer entre nous, Nuit blanche et vous qui lisez, un dialogue qui ne peut être que stimulant, nous formulons ci-après quelques questions (pièges ? non, évidemment). Votre opinion est importante pour nous ; elle consolidera nos orientations ou les remettra en question. De toutes façons, vos réponses serviront d’indices, de repères pour les actions à entreprendre. D’avance je vous remercie d’entrer dans le jeu.

Aimez-vous la présentation actuelle de Nuit blanche ?

Trouvez-vous que la répartition articles, commentaires, nouvelles est équilibrée, dynamique ?

Laquelle de ces sections lisez-vous de préférence ?

Les rubriques* vous intéressent-elles ?

Pointez celle que vous choisissez de lire en premier: « Le livre jamais lu » ; « Écrivains méconnus » et « Littérature jeunesse ».

Quels jugements, quelles critiques formulez-vous sur le contenu du magazine, ses supports (papier ou Internet) ?

Quelles seraient vos suggestions ? NB

 

 



*La réflexion intellectuelle à l’Suvre dans le monde actuel fera l’objet d’une nouvelle rubrique à paraître dans le numéro de décembre 2002.

 

Vous pouvez nous répondre par la poste : 1026, rue Saint-Jean, bureau 403, Québec (Québec) G1R 1R7, ou par courrier électronique : nuit.blanche@multim.com ou sitenb@multim.com


Commentaires de lecture

Fiction

Essai