24 IMAGES/SECONDE

Ecrit par & déposé en vertu de Non classé.

Romancière depuis une vingtaine d’années, Marina Vlady a par ailleurs marqué le cinéma français, particulièrement durant les années 1960, en tournant pour Michel Deville (Adorable menteuse), Jean-Luc Godard (Deux ou trois choses que je sais d’elle), mais aussi avec Orson Welles en 1966, dans Falstaff, son film préféré, inspiré de Shakespeare. Née Catherine de Poliakoff-Baïdaroff,Lire

PARCOURS D’UN CHEF D’ORCHESTRE

Ecrit par & déposé en vertu de Non classé.

PARCOURS D'UN CHEF D'ORCHESTRE

Nonobstant les mérites de son auteur, l’autobiographie donne rarement des résultats probants. Autant, en effet, l’éloge d’un maestro convaincra s’il provient d’un observateur indépendant, autant la satisfaction même mesurée qu’exprime le maestro à propos de ses travaux laissera le public sur sa faim. Interprétés par un critique, les applaudissements du public à l’issue d’un concertLire

UNE VIE

Ecrit par & déposé en vertu de Non classé.

Cette autobiographie de Simone Veil, qui s’est vite hissée parmi les meilleures ventes en France, emprunte le titre d’un roman de Maupassant. Elle aurait tout aussi bien pu reprendre celui du roman de Jean-Paul Dubois, Une vie française, ou adapter le sous-titre du Monde d’hier de Stefan Zweig : Souvenirs d’une Européenne. À plusieurs reprisesLire