Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

Loin de la condescendance et de la complaisance xénophile des commissaires Taylor et Bouchard, voici l’humour et le gros bon sens de Boucar Diouf, dans un petit essai tendre, drôle et décapant.

Comme l’indique le titre de son ouvrage, Boucar ne souhaite rien d’autre qu’un raccommodement entre les ethnies qui tissent le Québec d’aujourd’hui, trop souvent polarisé en purs de souche et en immigrants. Mais l’auteur n’adopte par pour autant la langue de bois ! Fustigeant autant la ghettoïsation des uns que le repli identitaire des autres, l’auteur combine discours évolutionniste, expérience personnelle et remarques humoristiques pour créer une mosaïque qui réjouira les adeptes de la tolérance.

Humaniste prônant la nécessité du partage et de l’ouverture des deux « clans », Boucar Diouf amène une bouffée de fraîcheur dans un débat qui devenait décidément trop lourd.

Enregistrement