Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

Gilbert Lavoie est chroniqueur politique au quotidien Le Soleil. Dans son essai, Blessures de guerre, Des camps nazis à l'Afghanistan, il veut faire comprendre les traumatismes, tant psychologiques que physiques, vécus par de nombreux soldats canadiens, à la suite de leurs expériences éprouvantes en situation de combat. D'abord, il présente le témoignage de Gilles Lamontagne, qui est bien connu pour avoir été maire de Québec, ministre de la Défense nationale à Ottawa et lieutenant-gouverneur du Québec. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, au retour d'une mission de bombardement en Allemagne, l'avion piloté par le capitaine Lamontagne a été abattu alors qu'il survolait la Hollande. Capturé par les Allemands, Lamontagne a passé le reste de la guerre dans les camps de prisonniers. Là-bas, il a dû faire face, jour après jour, au désœuvrement, au manque d'hygiène, à la malnutrition et à la peur. Il a également été t . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Enregistrement