Assia Djebar : La réfugiée linguistique (entrevue)

Ecrit par & déposé en vertu de Entrevues.

Assia Djebar, de son vrai nom Fatima-Zhora Imalyène, naît en 1936 à Cherchell, non loin d’Alger, au cœur de cet antique royaume berbère d’Afrique du Nord qui englobait alors la plus grande partie de l’Algérie et du Maroc actuels. Tour à tour romancière, essayiste, dramaturge, cinéaste, historienne et aujourd’hui professeure de littérature française à l’UniversitéLire

« Batèche de batèche » : Gaston Miron

Ecrit par & déposé en vertu de Articles.

Sa pensée, sa poésie, son action viennent de la carence, de la souffrance, du silence, de l’inavouable, également de la connaissance, de l’espoir, de la parole, du partage. De l’indicible intimité de son être. On peut l’avoir connu et même fréquenté, on peut le lire, le relire, l’étudier, on ne pourra jamais établir exactement pourquoiLire

« Les mythes revisités »

Ecrit par & déposé en vertu de Articles.

Le titre coiffe une collection lancée à l’automne 2005 à la Foire du Livre de Francfort. L’idée revient à Jamie Byng, de Canongate Books : proposer à des écrivains réputés de réécrire l’un des grands mythes de l’humanité selon leur propre inspiration. De quoi titiller l’imaginaire, les mythes ne présentant pas de version définitive etLire

9 auteurs, 9 regards sur une ville

Ecrit par & déposé en vertu de Écrivains/Thématiques, Dossiers, Théâtre : Regards 9 (extraits).

Après une « mission d’exploration » de quelques jours dans différents lieux ou quartiers de Québec, neuf auteurs dramatiques ont chacun écrit une courte pièce inspirée par une ville dont l’image oscille entre la carte postale et la capitale moderne. Nuit blanche présente dans les pages qui suivent de larges extraits de ces textes qu’ont signés Marie Brassard, Jean MarcLire

À chacun sa lecture : À chacun son Octobre 1970

Ecrit par & déposé en vertu de Articles.

Chez ceux qui ont vécu Octobre 1970, les souvenirs varient. Ceux qui n’étaient pas nés s’en remettent à des sources divergentes. D’autres, qui, en leur temps, ont souhaité l’autonomie québécoise, offrent leurs prémonitions, tandis que d’autres encore situent Octobre 1970 à tel ou tel point d’une trajectoire inachevée. Octobre se transforme ainsi en auberge espagnoleLire

À propos du dernier Prix Goncourt : Je m’en vais de Jean Echenoz

Ecrit par & déposé en vertu de Articles.

J’ai abordé le roman de Jean Echenoz Je m’en vais1, Prix Goncourt 1999, avec l’intérêt que j’éprouve dès qu’il est question du Nord. Dans l’univers nordique, je suis plus qu’ailleurs en quête, à l’écoute de ceux et de celles qui rêvent et acceptent de s’étendre en toute écriture sur le sujet. Un dénommé Ferrer seLire

À raison et à tort (Mon encrier de Jules Fournier)

Ecrit par & déposé en vertu de Le livre jamais lu, Rubriques.

Je ne l’ai jamais acheté, il ne m’a jamais été offert. Il ne dort donc pas sur un rayon de ma bibliothèque sans avoir été lu, comme nul autre des livres qui l’honorent de leur présence, puisque je ne saurais aussi irrespectueusement y abandonner aucun. Aucun en effet ne tombe entre mes mains par hasard,Lire

Abla Farhoud : Sublimation spleenétique (entrevue)

Ecrit par & déposé en vertu de Entrevues.

« Toutes les guerres du monde sont faites pour voler le pays qu’on n’a pas ou pour garder celui qu’on a. » Félix Leclerc Hors Québec, c’est une auteure québécoise. Au Québec, c’est une auteure étrangère. Née au Liban, elle vit ici depuis plus de 40 ans et, malgré cela, avec un nom comme Abla Farhoud, elle estLire

Abondance aux extrêmes : Ou l’album ou le long récit

Ecrit par & déposé en vertu de Anciennes rubriques, Littérature jeunesse.

Étrange phénomène, comme plusieurs de ceux qui agitent le monde de la littérature offerte aux jeunes, ce trimestre propose soit des albums soit des textes qui exigent du souffle. Peu de livres mitoyens. N’y voyons pas trop vite une tendance lourde, car telle cuvée multiplie les enquêtes, la suivante les joyeux délires, une troisième l’insolite. DéfisLire

Accompagnement, humour, magie…

Ecrit par & déposé en vertu de Anciennes rubriques, Littérature jeunesse.

Si chaque jeune a droit à l’instabilité de ses humeurs, mieux vaut que la littérature se fasse tour à tour mystérieuse, distrayante, captivante, discrètement consolante. Dans nombre de cas, l’auteur trouve un créneau et l’occupe livre après livre. Dans d’autres cas, la même plume aborde presque autant de genres qu’il y a de jeunes curiosités.Lire

Ainsi parlait Zarathoustra (de Friedrich Nietzsche)

Ecrit par & déposé en vertu de Le livre jamais lu, Rubriques.

Mon « livre jamais lu » m’est tombé des mains. J’avais commencé à le lire. Il est demeuré dans la case des « jamais lus ». Ce n’est pas que je n’avais pas envie de le parcourir. J’avais déjà abordé une grande partie de l’œuvre de son auteur. Mais ce livre, sans doute le plus terrible de ses écrits,Lire

Aki Shimazaki : Ce qu’on ne peut pas dire (entrevue)

Ecrit par & déposé en vertu de Entrevues.

En 1999, une Japonaise d’origine faisait une entrée remarquée dans l’univers de la littérature québécoise avec Tsubaki, écrit dans une langue d’adoption qu’elle ne maîtrisait pas encore. Six ans plus tard, elle obtenait le prix du Gouverneur général du meilleur roman en français pour Hotaru qui clôturait son premier cycle romanesque en cinq volumes d’une centaine de pages chacun.Lire

Alain Finkielkraut : Amour et utopie (entrevue)

Ecrit par & déposé en vertu de Entrevues.

En 1977, Alain Finkielkraut et Pascal Bruckner publient au Seuil Le nouveau désordre amoureux. Tiens, tiens exactement dix ans plus tôt, des manuscrits de Charles Fourier, jusque-là abandonnés à la poussière et aux souris des archives nationales, paraissent sous le titre Nouveau monde amoureux. Faut-il y voir une filiation ? En 1975, Pascal Bruckner écritLire

Alain Nadaud, le fil d’Ariane (entrevue)

Ecrit par & déposé en vertu de Entrevues.

Dans l’entrevue qu’il a accordée à Nuit blanche alors qu’il était encore attaché culturel au consulat de France de Québec, Alain Nadaud est revenu sur son œuvre que, tel un fil d’Ariane, il dévide avec le souci constant de déchiffrer le signe et de déifier le verbe. Alain Nadaud naît à Paris en 1948. AuLire

Alberto Manguel : Sur les traces des grands récits

Ecrit par & déposé en vertu de Écrivains/Thématiques, Dossiers, Jorge Luis Borges.

Alberto Manguel a reçu de nombreuses distinctions, dont le prestigieux prix Médicis en 1998, pour son essai Une histoire de la lecture qui lui valut la reconnaissance internationale. Fils d’un diplomate argentin, Manguel a vécu sous plusieurs cieux et a tôt acquis le goût des langues et des cultures étrangères. À l’adolescence, sa passion des livres l’amena àLire

Alexandre Arnoux (1884-1973)

Ecrit par & déposé en vertu de Écrivains méconnus du XXe siècle, Rubriques.

Alexandre Arnoux naît en 1884 à Digne-les-Bains, dans le département des Alpes-de-Haute-Provence, une région qu’il prendra plaisir à dépeindre dans un essai (Haute-Provence, Essai de géographie sentimentale, 1926). Comme pour plusieurs, son entrée dans les lettres passe d’abord par la poésie, avec la publication en 1906 de L’allée des mortes, mais c’est un genre auquel ilLire

Alexandre Micha (entrevue)

Ecrit par & déposé en vertu de Écrivains/Thématiques, Dossiers, Merlin, légende arthurienne.

Alexandre Micha, auteur d’une récente traduction du Merlin de Robert de Boron, est l’un des grands spécialistes de la littérature médiévale. Ancien professeur à l’université de Paris Nanterre, professeur honoraire à la Sorbonne, il a notamment réalisé une monumentale édition critique d’un des textes les plus fascinants de la littérature arthurienne : le Lancelot en prose (8 volumes, Droz,Lire

Alexandre Vialatte (1901-1971)

Ecrit par & déposé en vertu de Écrivains méconnus du XXe siècle, Rubriques.

La contribution la plus évidente d’Alexandre Vialatte (1901-1971) à l’histoire littéraire consiste à avoir traduit et fait découvrir Franz Kafka au public français. Pourtant, l’homme de lettres auvergnat a laissé une œuvre monumentale – une dizaine de romans, trois recueils de nouvelles et plusieurs centaines de chroniques –, dont l’originalité, la fantaisie et la qualité d’écritureLire