Accueil > Dossiers > Écrivains/Thématiques > Réjean Ducharme > Lard place tic : Roch Plante, Trophoux (2004)
Trophox

Lise Gauvin, Roch Plante

Lard place tic : Roch Plante, Trophoux (2004)

« L'écrivain rêve d'être le sculpteur des mots… »
Paul Carvel

S’il y en a qui feront ici des considérations sur le littéraire Réjean Ducharme, pour ma part, j’en ferai sur le plasticien Roch Plante et au bout du compte nous parlerons d’une seule et même personne. Une telle symbiose est de plus en plus courante depuis le siècle dernier, avec pour conséquence une tendance à briser les frontières entre les disciplines. Cependant, la particularité de ce cas qui nous concerne aujourd’hui, c’est que, peut-être plus que tout autre créateur, s’il est un mystère social, il l’est aussi doublement. Au début de la carrière de Réjean Ducharme, son identité même a été mise en doute dans la presse locale1 et, devenu sculpteur sous un pseudonyme, le public friand d'art et de littérature . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 7 avril 2014 à 12 h 45 | Mis à jour le 25 avril 2015 à 16 h 59