Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

Vernon Subutex de Virginie Despentes est une trilogie dont le dernier tome reste à paraître. Cette fresque – qu’on décrit dans Les Inrockuptibles comme « un livre-patchwork qui traverserait les classes sociales » – fait un état des lieux de la contre-culture à l’ère du néolibéralisme et du divertissement. Au centre de cet univers où règne la précarité, on observe une vie en déréliction, celle de Vernon Subutex, un rockeur cinquantenaire, ancien disquaire déchu à cause de la dématérialisation de la musique. Évincé de son appartement au début du récit, il squatte un peu partout à Paris, chez d’anciennes relations qu’il n’a pas vues depuis des années. Il se laisse aller jusqu’à la dérive ultime, aboutissant dans la rue à la fin du premier volume.
Par ailleurs, il n’y a pas que la déchéance au centre de cette histoire qui tient aussi du polar. Vernon est . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Enregistrement