Jean Rolin

SAVANNAH

P.O.L, Paris, 2015
137 pages
22,95 $

C’est pour se lancer sur les traces de Flannery O’Connor, et honorer l’esprit qui anime son œuvre, que Kate Barry entraîne son ami Jean Rolin dans un pèlerinage en 2007 qui les amène d’abord à Savannah, d’où le titre du présent récit, puis à Milledgeville, où la romancière vécut. De ce périple, Kate ramène des images filmées qui surprennent par leur côté résolument anecdotique, voire ludique : les consignes de sécurité filmées telles qu’elles apparaissaient sur l’écran incrusté dans le dossier du siège du passager devant elle lors du vol Paris-Atlanta, une aile d’avion, une petite fille endormie, des bottes, des bottes, et encore des bottes, le plus souvent rouges, celles de Kate, qui rythment les déplacements du couple d’amis lancé sur les traces de l’écrivaine, éleveuse de paons à ses heures et pourfendeuse de prédicateurs à d’autres. Ce parti pris de filmer au ras du . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 9 avril 2016 à 18 h 12 | Mis à jour le 9 avril 2016 à 19 h 26