James Ellroy

UNDERWORLD USA

Trad. de l’américain par Jean-Paul Gratias
Rivages, Paris, 2010
840 pages
39,95 $

Underworld USA, le dernier opus de James Ellroy, le pape du roman noir, met un point final à sa trilogie éponyme inaugurée quinze ans plus tôt avec American Tabloïd, suivi par American Death Trip en 2001. Dans cette trilogie, Ellroy a voulu explorer « les égouts de l'histoire américaine » ' ce sont ses propres termes ' entre la fin des années 1950 et le début des années 1970. Son dernier-né couvre la période qui va de 1968 à 1972, soit de l'assassinat de Robert Kennedy et de Martin Luther King au cambriolage du Watergate.

Impossible de résumer toutes les intrigues qui courent dans ce roman de près de 900 pages. Disons, pour en donner une idée très sommaire, qu'il s'agira pour l'un ou l'autre des principaux protagonistes ' trois hommes au passé chargé ' de mettre la main sur le butin d'un braquage survenu en . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ? Connectez-vous.

Publié le 11 novembre 2010 à 16 h 12 | Mis à jour le 14 juin 2015 à 11 h 36