Accueil > Commentaires de lecture > Fiction > UN POKER À LASCAUX

Normand de Bellefeuille

UN POKER À LASCAUX

Québec Amérique, Montréal, 2010
197 pages
19,95 $

Ce trentième ouvrage de Normand de Bellefeuille fait penser aux Belles-sœurs de Tremblay transposées dans un roman de Jean-Paul Dubois. On y suit un quatuor de ménagères montréalaises au parler truculent. Gabrielle, Alice, Fleurette et Rita se rendent en Dordogne, afin de visiter la grotte de Lascaux qu'elles ont longtemps imaginée tout en jouant au poker et en buvant du sherry. Or, nous sommes en 1963 et la grotte devient interdite au public le jour même où les quatre matrones y débarquent. Ce long voyage ne leur aura servi qu'à ramener des diapositives et un jeu de cartes plastifiées.

Les déboires du quatuor ne forment qu'une partie du livre de Normand de Bellefeuille. Un autre récit nous présente, à quelque 40 ans de distance, le quotidien de Simon, fils de Gabrielle et petit-fils d'Alice. Simon est un écrivain hanté par Lascaux. Sa compagne, Raphaëlle, vit de traductions . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 13 octobre 2010 à 18 h 14 | Mis à jour le 13 juin 2015 à 13 h 37