Numéro 120

Patrick Dion

FOL ALLIÉ

Grenouille bleue, Montréal, 2010
212 pages
22,95 $

Il arrive parfois qu'une rupture amoureuse provoque chez celui qui la vit, la subit, une véritable rupture de son être ' la révélation d'une faille, l'avènement d'une béance : sa vie. C'est à l'histoire de cette défaite que nous convie Patrick Dion dans son roman Fol allié. Le narrateur, en effet, entreprend, après le départ de l'être aimé, de s'entendre tomber dans le vide. En chute libre : c'est ainsi qu'il parle, déparle, s'adressant tantôt à lui-même, tantôt à un ami parti à l'étranger et qui jamais ne lui répond.

Par moments pur cri, par moments appel au secours, imploration ou confession, l'écriture devient alors le lieu de toutes les remises en question, de tous les délires, de toutes les confrontations surtout : avec soi-même d'abord, c'est-à-dire avec le vacarme des souvenirs qui tournent dans la tête de l'abandonn . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 13 octobre 2010 à 18 h 21 | Mis à jour le 13 juin 2015 à 13 h 44