Sous la surface

Martin Michaud

SOUS LA SURFACE

ON A TOUS QUELQUE CHOSE À CACHER

Goélette, Saint-Bruno-de-Montarville, 2013
349 pages
24,95 $


Par Simon Roy

Pour son dernier polar, Martin Michaud s’est librement inspiré de l’accident tragique du sénateur Ted Kennedy et de l’organisatrice de campagne politique Mary Jo Kopechne à Chappaquiddick, au Massachusetts, à l’été 1969.

Celui qui avait tâté de la question américaine en abordant dans l’intrigue de son précédent roman le sujet de l’assassinat de JFK (Je me souviens) pousse l’audace plus loin cette fois-ci, sortant carrément du cadre québécois des enquêtes de l’inspecteur Lessard. Sous la surface se déroule donc en marge du Super Tuesday, alors que Patrick Adams brigue l’investiture démocrate en vue des présidentielles américaines.

La femme d’Adams, Leah Hammett, a un parcours étrangement atypique pour une éventuelle première dame : cette ex-mannequin grande lectrice de Kerouac affiche même déjà au compteur quelques romans publiés. Or à son retour dans sa ville natale de . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 7 avril 2014 à 14 h 06 | Mis à jour le 4 juin 2015 à 9 h 36