Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

Auteur prolifique et polyvalent, Jean Jour avait déjà consacré trois livres au romancier Georges Simenon (1903-1989), parus chez différents éditeurs belges non diffusés au Canada. Le présent ouvrage se veut un portrait du célèbre écrivain liégeois, qui a publié plus de 500 romans. Ce « Qui suis-je ? » sur Simenon se distingue de la multitude d’ouvrages consacrés au même sujet par son caractère succinct et les liens constants établis entre les œuvres et la vie de Simenon. L’auteur démontre que Simenon était un existentialiste avant la lettre ; son roman L’évadé (1932) parlait en effet de l’absurdité du quotidien, bien avant Albert Camus et Jean-Paul Sartre. En outre, le livre comporte des illustrations judicieusement choisies : couvertures des premiers romans publiés sous divers pseudonymes, mais aussi extraits de manuscrits, correspondance, photos de jeunesse.

Depuis son premier roman, Au pont des Arches (1920), publié à 17 ans sous le pseudonyme de Sim, jusqu’aux dictées des années 1970, Georges Simenon aura été un conteur inépuisable qui aura transfiguré dans ses écrits les événements de son quotidien.

Jean Jour fournit également beaucoup de détails sur la genèse et l’évolution du personnage de Jules Maigret, que Simenon créera en 1930 et fera mourir presque en même temps, dans L’écluse no 1, paru en 1934, ne se doutant pas alors que ce personnage mythique réapparaîtrait par la suite dans des dizaines de romans subséquents !

Quant aux dernières pages du livre, elles couvrent la vieillesse de l’écrivain et les célébrations de 2003 liées à son centenaire.

Les livres consacrés à Simenon sont toujours passionnants, sans doute parce que sa vie ressemble véritablement à un roman : il fut journaliste, voyageur, aventurier, séducteur et une célébrité qui a connu la gloire mais aussi des moments tragiques. Ce 28e livre de Jean Jour raconte autrement un même parcours, de façon plus linéaire et chronologique.

Enregistrement