Accueil > Commentaires de lecture > Fiction > NAÎTRE ET VIVRE ET MOURIR

Numéro 95

Bernard Pozier

NAÎTRE ET VIVRE ET MOURIR

Écrits des Forges, Trois-Rivières, 2003
78 pages
10 $

Poète trifluvien reconnu, traduit en plusieurs langues, Bernard Pozier nous présente ici un recueil qui explore diverses cultures et grandes villes telles Paris, Mexico en passant par l’incontournable Montréal : celles-ci nous sont offertes, Suvrées par l’œil particulier de la poésie. Voilà une sorte de géographie poétique qui allie, à la fois, une description objective, concrète, de lieux spécifiques à la magie poétique. C’est dire que plusieurs de leurs facettes vont s’entrecroiser grâce à un regard privilégiant une approche multidimensionnelle. On y parcourt ainsi « les crevasses et les rides des mouvements de la vie » par une parole s’insinuant dans les méandres de l’existence tout en survolant nos piètres enjeux. « Nous avons traversé siècles et millénaires / et des villes et des êtres… / Nous avons traversé des langues et des vocabulaires / à l’occasion dans mes mots vous me reconnaissez. »

Publié le 16 juin 2004 à 10 h 46 | Mis à jour le 16 juin 2004 à 10 h 46