Accueil > Commentaires de lecture > > MON PARIS, MA MÉMOIRE

Edgar Morin

MON PARIS, MA MÉMOIRE

Pluriel, Paris, 2014
262 pages
13,95 $

Enfant de Paris, le sociologue Edgar Morin fait revivre sa ville natale à différents moments de sa propre vie : son enfance « au pied de la butte Montmartre », sa jeunesse à Ménilmontant, puis ses années de Résistance pendant l’Occupation. C’est à ce moment de clandestinité que le Juif Edgar Nahoum devint Edgar Morin. Par la suite, l’écrivain déménagea à maintes reprises dans les lieux les plus vivants de la capitale : entre autres à Vanves (près de la porte de Versailles), à Saint-Germain-des-Prés, dans le Quartier latin, le Marais, et enfin à Montparnasse.

Dans cet autoportrait intellectuel accessible à tous les lectorats, Edgar Morin partage les lectures déterminantes de ses années de formation : Montaigne, Anatole France, Tolstoï, Dostoïevski. Celui qui allait plus tard écrire Le cinéma ou l’homme imaginaire (1956) évoque par ailleurs sa découverte des chefs-d’œuvre de Fritz Lang, Georg Wilhelm Pabst, Marcle Pagnol, Jean Renoir et plus tard sa rencontre avec Jean . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 3 octobre 2014 à 9 h 07 | Mis à jour le 2 juin 2015 à 14 h 50