Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

Monique LaRue a du cran. Après avoir traité de l'enseignement au cégep – en particulier celui de la littérature – dans La gloire de Cassiodore qui lui a d'ailleurs valu le prix du Gouverneur général 2002, la voilà qui traduit sous forme romanesque avec son tout récent titre, L'œil de Marquise, la très complexe problématique de notre identité nationale et son cortège de questions connexes.

De l'attentat à la bombe dans l'édifice abritant les bureaux de l'Impôt fédéral à Montréal en 1966 (dans la réalité, celui de la Bourse de Montréal) au projet annulé de reconstitution de la bataille des plaines d'Abraham en 2009 en passant par les deux référendums, le commentaire de Jacques Parizeau sur l'argent et le vote ethnique, le code de Hérouxville destiné aux immigrants et la Commission Bouchard-Taylor sur les accommodements raisonnables, Marquise . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Enregistrement