Accueil > Commentaires de lecture > > LE MONDE ENTIER EST UN THÉÂTRE
LE MONDE ENTIER EST UN THÉÂTRE

Boris Akounine

LE MONDE ENTIER EST UN THÉÂTRE

UNE ENQUÊTE D’ÉRASTE FANDORINE

Trad. du russe par Paul Lequesne
Presses de la Cité, Paris, 2013
538 pages
34,95 $

Boris Akounine, en réalité Grigori Chalvovitch Tchkhartichvili, est né en 1956 d’un père géorgien, comme son nom l’indique, et d’une mère russe. Il habite Moscou depuis 1958. Avec Le monde entier est un théâtre, l’auteur des best-sellers les plus lus en Russie, traduits en dix-huit langues, publie une douzième aventure d’Éraste Fandorine, fantasque détective que les critiques se plaisent à situer entre Sherlock Holmes et Hercule Poirot, avec peut-être un zeste d’Arsène Lupin.

Si les références à Fandorine semblent empoussiérées, c’est que le roman se situe en 1911 à Moscou, peu avant la Première Guerre mondiale et la révolution d’Octobre. Il y règne une atmosphère surannée, faite de politesse exquise, d’un amoureux transi et d’une jeune, très jeune, damoiselle en détresse. « Je suis amoureux, s’était dit tout à coup cet . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 3 octobre 2014 à 9 h 27 | Mis à jour le 30 mai 2015 à 21 h 29