Hugues Théorêt

LA PEUR ROUGE

HISTOIRE DE L’ANTICOMMUNISME AU QUÉBEC, 1917-1960

Septentrion, Québec, 2020
216 pages
24,95 $

La Loi protégeant la province contre la propagande communiste est sanctionnée le 24 mars 1937. Cette loi spéciale donne au procureur général du Québec – l’honorable Maurice Duplessis – le droit d’interdire toute publication au service de la diffusion d’idées bolchéviques, ainsi que de mettre sous clés un établissement soupçonné d’abriter des réunions communistes.

Mieux connue sous l’appellation Loi du cadenas, cette mesure constitue l’un des jalons de l’anticommunisme québécois, de cette peur rouge bien réelle dont Hugues Théorêt nous dit, moult citations à l’appui, le caractère largement fantasmé de ses motivations, vu le nombre limité de sympathisants à la cause communiste dans la province. La crainte tiendrait plutôt de l’épouvantail érigé par des gardiens de la foi soucieux de préserver leur contrôle sur une population exposée à la menace du matérialisme impie.

Aux yeux du clergé en effet, les communistes inqui . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 19 octobre 2020 à 13 h 07 | Mis à jour le 23 octobre 2020 à 14 h 56