Accueil > Commentaires de lecture > Fiction > JUSQU’À CE QUE LA MORT NOUS SÉPARE

Numéro 119

Isabelle Morency

JUSQU’À CE QUE LA MORT NOUS SÉPARE

JKA, Saint-Pie, 2009
367 pages
24,95 $

Lili, David, Marilou, Alex, Laura et Tristan. Six adolescents complices « à la vie, à la mort » vivent un après-bal des finissants du secondaire qu'ils voulaient inoubliable : une nuit dans une auberge champêtre isolée au cours de laquelle coule l'alcool jusqu'à ce que l'un des comparses, mauvais plaisantin, ait l'idée d'effrayer la bande par une séance de Ouija. Or, l'invocation rituelle tourne mal, entraînant des conséquences inimaginables.

Dix ans plus tard, la mort apparemment accidentelle de l'une des amis provoque la réunion des cinq survivants qui s'étaient perdus de vue. Ces cinq étrangers qui n'ont plus rien à partager devront pourtant se liguer pour échapper à un assassin prédateur et sadique. Qui veut les éliminer ? Cela a-t-il un lien avec la tragédie qui s'est produite après la séance de spiritisme, voilà une décennie ? Ou la mort est-elle l'œuvre de l'un d'entre eux ?

Roman intéressant . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 13 novembre 2010 à 12 h 06 | Mis à jour le 14 juin 2015 à 11 h 53