Numéro 112

Pete Dexter

GOD’S POCKET

Trad. de l'américain par Olivier Deparis
L'Olivier, Paris, 2008
347 pages
29,95 $

Le roman noir ne s'appelle pas ainsi pour rien et Pete Dexter, dans God's Pocket, le démontre à merveille. Roman noir, très noir, véritable béance qui aspire quiconque ose s'y pencher, God's Pocket est l'histoire du quartier du même nom, un quartier de Philadelphie où « quoi qu'on fasse, on reste là, fidèles à ce qu'on est ». C'est l'histoire d'un meurtre, celui du jeune Leon Hubbard, et celle du cul-de-sac dans lequel il plonge ses proches, sa mère, son beau-père, ses compagnons de beuverie, son patron. Oui, God's Pocket - la poche de Dieu -, c'est l'histoire affolante et magnifique de « trop de choses, oui, et toutes vides ». Histoire d'alcools tièdes et de chemisiers sales qui collent à la peau. D'amours en fuite, de rêves mort-nés. De petites mafias locales et de grandes terreurs ventrales.

Dexter . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 11 octobre 2008 à 11 h 22 | Mis à jour le 26 juin 2015 à 9 h 21