Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

Après Folles du Génie !, Les filles et les carrières en ingénierie, Folles des puces !, Les filles et les carrières en technologie de l’information, Filles de défis !, Les filles et les métiers non traditionnels, le livre Folles de la politique !, Les filles et les carrières liées à la vie démocratique est le quatrième volume d’une série qui ne manquera pas d’intéresser toutes les jeunes filles qui rêvent – trop souvent sans oser y croire – d’une profession et d’une vie traditionnellement réservées aux garçons.

Folles de la politique ! donne d’abord la parole aux jeunes : filles et garçons, de 13 à 21 ans, déballent leurs préjugés, disent leurs attentes et leur scepticisme envers la (les) politique (s). « Se sentent-ils prêts, eux, à relever le défi démocratique ? Jamais Peut-être Pourquoi pas » Suivent ensuite quinze portraits de femmes : elles sont journalistes, députées, cadre supérieur de l’administration, mairesses, syndicalistes, responsables d’associations ou universitaires, elles ont des parcours très différents, elles témoignent de leur engagement, des difficultés mais aussi du plaisir qu’elles éprouvent, quotidiennement, à participer à la vie publique et à l’évolution de la société québécoise. Sûres d’elles-mêmes depuis la plus tendre enfance ? Pas vraiment Pas toutes ! Dans une troisième et dernière partie l’ouvrage présente « une mosaïque » de propos et de parcours de femmes qui font partie du paysage social et politique québécois.

Ce livre est né de la volonté du Groupe Femmes Politique et Démocratie d’aider, d’inciter les femmes à s’engager dans l’action démocratique. L’ouvrage s’adresse en priorité à toutes les jeunes filles – du secondaire à l’université – en âge de s’orienter sur le plan professionnel, mais d’aucuns en profiteront pour déraciner bien des préjugés. Rédigé dans un style journalistique, illustré de nombreuses photos, ponctué d’encarts d’informations, le livre se lit bien : il démythifie et informe. Folle de la politique ! veut surtout faire savoir aux jeunes filles qu’un engagement en politique, ou en périphérie de la politique, est possible et que cela permet de se construire une carrière et un quotidien au cœur de l’action. Parions que les jeunes québécoises qui rêvent de changer le monde se laisseront tenter par ce beau projet de vie.

Enregistrement