Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

Avec ce recueil collectif, René Audet entend combler un trou important dans les études littéraires, en s'intéressant, avec d'autres (Jean-François Hamel propose presque simultanément lui aussi un collectif sur la même question), à l'évaluation des pratiques actuelles de la littérature en vue de cartographier les usages spécifiques au contemporain dans les œuvres francophones. À partir de l'examen de textes puisés dans les corpus français (à très forte majorité), québécois et franco-ontarien, les auteurs cherchent à qualifier cette tranche spécifique de la littérature, en postulant des modifications dans le rapport à la transmission, à la temporalité et aux fonctions heuristiques propres au littéraire. Ce faisant, ils singularisent une durée en regroupant des pratiques maintes fois lues dans leur éclatement, leur disjonction et leur pluralisme. L'entreprise, en ce sens, est plus que bienvenue, dans la mesure où elle trame des fils entre ce qui est généralement tenu comme trop disparate pour mériter . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Enregistrement