Accueil > Commentaires de lecture > > DANS LE VENTRE LA NUIT

Bruno Lemieux

DANS LE VENTRE LA NUIT

Le Noroît, Montréal, 2013
85 pages
18 $

Dans le ventre la nuit est un premier recueil pour Bruno Lemieux, publié dans la collection « Initiale » du Noroît. Malgré une unité formelle difficile à déceler et quelques titres de sections moins évocateurs, on y découvre un regard attentif au monde et aux êtres, qui dénote une sensibilité poétique évidente.

Dès la première section du recueil, intitulée « Et les ciels changent sans fin », on comprend d’emblée que la posture poétique de l’auteur est plutôt contemplative. On est en présence d’un sujet observateur, témoin du passage incessant des êtres et de leur fragilité, qui exprime sa fascination, mais aussi son désarroi, devant ce ciel changeant, où se font et se défont les formes auxquelles il s’attache, celles du paysage, de la mer ou du fleuve. Cette nostalgie, cette impression que les choses se fanent dès qu’on se tourne vers elles, amène le thème du deuil . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 1 octobre 2014 à 15 h 59 | Mis à jour le 2 juin 2015 à 14 h 22