Accueil > Commentaires de lecture > Essai > CHRONIQUE DU RÈGNE DE NICOLAS 1er

Patrick Rambaud

CHRONIQUE DU RÈGNE DE NICOLAS 1er

Grasset, Paris, 2008
170 pages
24,95 $

Si son roman La bataille (Grasset), qui racontait l'engagement militaire d'Essling, lui a valu le prix Goncourt et le grand prix de l'Académie française en 1997, c'est surtout comme satiriste et comme auteur de pastiches que Patrick Rambaud s'est taillé une réputation dans le monde des lettres françaises. Son dernier opus à nous parvenir, Chronique du règne de Nicolas 1er, est de cette veine-là. Rambaud explique que c'est pour lutter contre la dépression qu'a causée en lui l'élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République qu'il a écrit cette pochade à la manière de Saint-Simon racontant le règne de Louis XIV.

« Raconter ce qui arrive tous les jours comme si ça s'était passé il y a trois siècles, donner de la fausse noblesse à ce qui n'en a aucune provoque souvent un effet comique, écrit Rambaud . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ? Connectez-vous.

Publié le 11 octobre 2008 à 18 h 15 | Mis à jour le 26 juin 2015 à 10 h 06