Accueil > Commentaires de lecture > Essai > CAPITALISME CARCÉRAL

Jackie Wang

CAPITALISME CARCÉRAL

Rue Dorion, Montréal, 2020
351 pages
21,95 $

La gestion des établissements carcéraux ainsi que du contrôle judiciaire connaît, aux États-Unis, une dérive dans laquelle des frais imposés aux contrevenants servent au financement de prisons et génèrent des profits. D’où une explosion du nombre d’incarcérations dont sont l’objet surtout les Afro-Américains.

La présente traduction de Carceral Capitalism comporte une préface de Dalie Giroux et une postface de Gwenola Ricordeau. Une précédente traduction en français est déjà parue, en France, aux Éditions Divergences en 2019.

Après avoir connu une vie familiale et personnelle particulièrement difficile, Jackie Wang est maintenant candidate au doctorat et enseigne à la prestigieuse Université Harvard. Son intérêt pour le système carcéral américain découle certainement du fait que son frère aîné purge en ce moment une peine de quarante ans sous de sévères conditions. Elle est donc bien placée pour . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 27 juillet 2020 à 11 h 30 | Mis à jour le 16 août 2020 à 19 h 18