Accueil > Commentaires de lecture > Essai > BARACK OBAMA : OU LE NOUVEAU RÊVE AMÉRICAIN

Numéro 114

Guillaume Serina

BARACK OBAMA : OU LE NOUVEAU RÊVE AMÉRICAIN

L'Archipel, Paris, 2008
255 pages
27,95 $

Barack Obama ! Ce nom est sur bien des lèvres, aux quatre coins de la planète. Et pour cause : il y a quelques mois à peine, il semblait presque incroyable qu’un Noir puisse bientôt être élu président des États-Unis ! Et pourtant

Guillaume Serina est correspondant à Los Angeles pour le quotidien Le Parisien et l’hebdomadaire Le Point. Dans sa biographie de Barack Obama, publiée avant les élections historiques du 4 novembre 2008, il trace le portrait et le parcours de cet homme au destin hors du commun qui était alors sénateur de l’Illinois au Congrès des États-Unis et candidat démocrate à la présidence.

Obama est le fils d’un musulman noir, originaire du Kenya, et d’une Blanche protestante. D’une certaine façon, il incarne donc à lui seul le melting pot américain. À ce propos, un proche conseiller politique a déclaré : « Barack ? C’est les Nations unies à lui tout seul ! » Et il a ajouté : « Il est vraiment tout cela à la fois : noir, blanc, éduqué parmi l’élite, construit dans la difficulté, à l’aise avec tout le monde » Tout cela a contribué à lui gagner bien des cœurs – et des votes. Sans compter les contributions en argent. Les experts estiment qu’il pourrait avoir récolté autour d’un demi-milliard de dollars au cours de sa campagne. Un record !

Les Américains sont donc nombreux à le supporter. Il faut croire qu’ils en ont eu assez de voir leur pays s’enliser dans la crise financière issue de la politique de laisser-faire des républicains. Ils sont sans doute également fatigués de voir les disparités se creuser sans cesse entre les riches et les démunis. Ils étaient donc disposés à prêter l’oreille à un candidat – quelle que soit la couleur de sa peau – qui déclarait : « Je m’oppose à la tentative [ ] de nous faire oublier l’augmentation du nombre de personnes sans couverture médicale, la hausse du taux de pauvreté, la baisse du revenu moyen, les scandales financiers et une Bourse qui vient de vivre son pire mois depuis la Grande Dépression ».

Et si on en juge par les prises de position de Barack Obama en tant que sénateur et membre du Congrès de l’Illinois, ce ne sont pas là des paroles creuses. On peut donc s’attendre à un important coup de barre à la Maison-Blanche

Publié le 22 mars 2009 à 12 h 23 | Mis à jour le 12 février 2015 à 20 h 00