Dominique Fernandez

AVEC TOLSTOÏ

Grasset, Paris, 2010
332 pages
34,95 $

Auteur d'une soixantaine d'ouvrages de tous genres (roman, récit, essai, biographie et même livret d'opéra), Dominique Fernandez nous propose, dans son dernier opus, une balade érudite, en pointillé pourrait-on dire, dans l'univers de Léon Tolstoï, balade qui nous mène quelquefois du côté de l'homme mais plus souvent du côté de l'écrivain.

De la vie privée de l'auteur de Guerre et paix, Fernandez ne rappellera que l'essentiel : ses relations difficiles avec sa femme, Sophie Bers, son dégoût affiché pour la sexualité ' dégoût qui ne l'a pas empêché d'avoir seize enfants ', son combat perpétuel pour réconcilier les conditions de sa naissance aristocratique ' petit-fils de prince et comte lui-même ' avec ses idéaux prolétariens et son mysticisme sauvage.

Mais quand Dominique Fernandez analyse la description que fait Tolstoï d'un opéra pour en démonter le . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ? Connectez-vous.

Publié le 4 décembre 2010 à 12 h 36 | Mis à jour le 13 juin 2015 à 12 h 15