Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

Né à Paris en 1881, François Fosca (pseudonyme de Georges de Traz) est décédé presque centenaire en 1980 à Genève, où il enseigna à l'École d'architecture et à l'École des beaux-arts. Auteur prolifique, il publia quelques dizaines d'ouvrages sur la peinture, dont des monographies sur Degas, Renoir, Bonnard, etc.

Il publia en outre une Histoire des cafés de Paris (Firmin-Didot, 1935), une Histoire et technique du roman policier (Nouvelle Revue critique, 1937), De Diderot à Valéry, Les écrivains et les arts visuels (Albin Michel, 1960). Enfin, il produisit une œuvre romanesque, essentiellement avant la fin de la Deuxième Guerre, qui est malheureusement complètement oubliée, puisque ses romans n'ont jamais été réédités et qu'ils ne sont jamais cités. 

L'œuvre romanesque de François Fosca est diversifiée. Entre 1923 et 1933, il fit paraître six romans . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Enregistrement