Madame Daniel Lesueur

Philanthrope, chroniqueuse et romancière, Daniel Lesueur (1854-1921) a porté plus d’un titre. Membre du jury Femina à ses débuts, elle fut la première femme de lettres nommée officier de la Légion d’honneur et deuxième femme à s’asseoir au comité de la Société des gens de lettres (SGL), après George Sand.

Selon son éditeur, Calmann-Lévy, il lui fallait un pseudonyme. C’est donc en souvenir de son grand-oncle, le « grand agitateur » irlandais Daniel O’Connell, que Jeanne Loiseau a choisi Daniel Lesueur, patronyme qu’elle utilisera même dans ses chroniques. Très impliquée au sein du milieu parisien, l’auteure a publié à un rythme d’environ un roman par année – parfois deux – jusqu’au début de la Première Guerre mondiale. On lui doit ainsi un corpus considérable : 34 romans (dont plusieurs ont été traduits), 3 recueils de poésie, plusieurs nouvelles et d’innombrables articles parus dans différents journaux . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 18 décembre 2019 à 12 h 00 | Mis à jour le 22 mars 2020 à 22 h 03