Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

Ça arrive parfois avec certains livres qu'on aime bien, ceux de Belletto, par exemple : leur lecture sème plein de petites choses intrigantes dans tous les coins de la tête.

Belletto écrit des nouvelles, des sonnets (hé oui !) aux accents pataphysiques, des romans tragico-burlesques qui font froid dans le dos et toutes sortes d'autres textes plus rebelles à l'étiquetage. Quelques-uns sont connus, comme L'enfer ou Sur la terre comme au ciel (au cinéma, Péril en la demeure) ; d'autres restent plus secrets, comme Film noir ou Loin de Lyon. Très différents les uns des autres, un même fil conducteur les relie entre eux pourtant. « Voilà qui prouve que j'existe, quand même », m'a-t-il dit. Quand même ?

Disons que l'envie . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Enregistrement