Accueil > Entrevues > Elfriede Jelinek, sur la brèche, sans fard, avec artifices (entrevue)

Elfriede Jelinek

Elfriede Jelinek, sur la brèche, sans fard, avec artifices (entrevue)

Née le 20 octobre 1946 à Mürzzuschlag / Styrie (Autriche), Elfriede Jelinek passe son enfance à Vienne, vit quelques années à Berlin et à Rome. Dès 1969, elle rafle un prix littéraire après l'autre – jusqu'à aujourd'hui, elle en a reçu pas moins de neuf, dont le prestigieux Prix Heinrich-Böll de Cologne (1986) ainsi que le Prix d'Excellence de la ville de Vienne (1989).

Elfriede Jelinek s'est rapidement fait connaître, détester et respecter par des textes provocants, extrêmement dérangeants. Pour les uns, chacun de ses mots est une brûlure, les autres ne trouvent dans ses textes que froid glacial. Elfriede Jelinek s'attaque à des mythes, qu'elle amène au jour dans une langue toujours nouvelle, violente et d'une beauté saisissante. Elle se révèle profondément engagée politiquement et les agressions dont elle a été souvent l'objet dans son pays natal ne la font pas reculer. Aujourd'hui, le . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 6 juin 2003 à 13 h 00 | Mis à jour le 31 mai 2015 à 11 h 38