Accueil > Dossiers > Écrivains/Thématiques > Gabrielle Roy > Gabrielle Roy : Une nomade aux ancrages tenaces

Gabrielle Roy

Gabrielle Roy : Une nomade aux ancrages tenaces

Les contrastes abondent dans cette vie. Gabrielle Roy multiplie les vérifications et les examens, puis elle malaxe librement ce qu'elle a retenu. Elle vagabonde, mais ses livres insistent sur ses jeunes années. Issue de deux familles qui ont fui le Québec, elle vivra son âge mûr depuis la capitale québécoise et Petite-Rivière-Saint-François. Elle a expédié des centaines de lettres, mais elle s'est peu confiée. Émouvante quand elle bat le rappel des « enfants de sa vie », elle ne retournera que rarement dans les Prairies de son enseignement. Insistons ici sur l'un de ces contrastes, celui qui fait d'elle une nomade farouchement fidèle à sa tâche d'écrivaine.

L'appel du large

Dès l'adolescence, Gabrielle Roy cherche le large. Peut-être en entamait-elle la maîtrise en accumulant les m . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 4 avril 2014 à 12 h 39 | Mis à jour le 23 avril 2015 à 8 h 19