Accueil > Dossiers > Littératures du monde > Littérature polonaise > Stefan Chwin : Au commencement n’était pas le verbe

Stefan Chwin

Stefan Chwin : Au commencement n’était pas le verbe

Traduit du portugais par Michel Peterson

La fin du communisme a fourni aux peuples de l'Europe centrale-orientale un grand thème de réflexion qui leur tombe dans les mains comme un fruit mûr. Cependant, le communisme, vu comme thème-trophée, ne séduit pas autant les artistes, qui opposent une certaine résistance à en faire de nouveau un thème-tâche.

La littérature est encore en vacances après les épreuves finales qui la libérèrent de la terrible expérience communiste. On sait pourtant qu'on ne peut pas laisser de côté ce thème, parce que ce qui est en jeu est sa propre identité, déjà si souvent exposée au risque de l'amnésie. La brève histoire d'une cascade (scènes de l'Europe centre-orientale) de Stefan Chwinest l'une des premières tentatives qui avait été faites d'affronter un tel « grand th . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 19 mars 2004 à 15 h 08 | Mis à jour le 25 avril 2015 à 19 h 32