Collectif

ZONE OCCUPÉE

No 14, hiver 2018

Zone Occupée, Alma, 2017
65 pages
12 $

Trois concepts sont à l’origine de Zone Occupée : l’art, la culture et l’identité culturelle du Saguenay−Lac-Saint-Jean.

Jean-Rémi Dionne et Patrick Moisan, cofondateurs de ce magazine qui paraît deux fois l’an, ont voulu offrir aux artistes de la région un lieu de discussion, d’échange et de création. En plus de proposer une réflexion sociologique et artistique thématique, Zone Occupée offre « une vitrine sur le travail des artistes d’ici ».

Le dernier numéro, qui tourne autour du thème « Réflexion », présente, entre autres, une étude sur Hamlet réalisée par le professeur Mustapha Fahmi de l’UQAC, une entrevue avec Pierre Gnass, célèbre sculpteur présent au symposium d’Alma en 1966, des portfolios d’artistes, des créations littéraires, des critiques d’expositions de Julien Boily (au centre Bang), de Stéphanie Requin Tremblay (au centre d’artistes Le Lobe) et de Luca Fortin (au Centre SAGAMIE), ainsi que des comptes rendus de la pièce de théâtre Robert Moule de Martin Bellemare et du roman Borealium Tremensde Mathieu Villeneuve.

À qui s’adresse la revue ? À toute personne qui s’intéresse de près ou de loin à l’art et à la culture, et qui désire découvrir des artistes et des penseurs du Saguenay−Lac-Saint-Jean. L’aspect pluridisciplinaire de Zone Occupée permet certainement d’en satisfaire plus d’un sur le plan de la curiosité artistique et littéraire en plus d’offrir un vaste panorama culturel régional. Le travail de la graphiste Mathilde Martel-Coutu de la Web Shop ajoute un aspect visuel attrayant à la revue.

Publié le 8 avril 2018 à 15 h 09 | Mis à jour le 6 mai 2018 à 11 h 41