Accueil > Commentaires de lecture > > UNE ENFANCE DE JÉSUS

J. M. (John Maxwell) Coetzee

UNE ENFANCE DE JÉSUS

Trad. de l’anglais (Australie) par Catherine Lauga du Plessis
Seuil, Paris, 2013
377 pages
29,95 $

Avec Une enfance de Jésus, l’écrivain sud-africain J. M. Coetzee signe un roman allégorique d’une grande efficacité. À travers une déconcertante économie de moyens – prose concrète et sobre, usage parcimonieux des adjectifs –, Coetzee met en place une intrigue kafkaïenne qui provoque l’adhésion du lecteur dès les premières lignes.

L’histoire tourne autour de Simón, un homme d’âge mûr qui a pris sous son aile un garçon de cinq ans prénommé David. Ils sont arrivés ensemble par bateau d’on ne sait où. On ignore le motif de leur exil et eux-mêmes ont oublié la vie qu’ils ont laissée derrière. Simón et David ne sont même pas leurs véritables noms. Pendant le voyage en mer, l’enfant a perdu la lettre qui indiquait sa filiation. Simón entreprend alors de lui trouver une nouvelle m . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 12 novembre 2014 à 11 h 49 | Mis à jour le 30 mai 2015 à 21 h 59