Accueil > Commentaires de lecture > Fiction > UN SECRET BIEN GARDÉ

Numéro 91

Alice Hoffman

UN SECRET BIEN GARDÉ

Trad. de l'anglais par Pierre Ménard
Flammarion Québec, Montréal, 2002
383 pages
28,95 $

« Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes » pourrait dire Ethan Ford. La vie est en effet très belle pour ce menuisier du Massachusetts. Après treize ans de mariage, lui et son épouse Jorie partagent toujours un amour passionné, leur fils Collie fait leur fierté et toute la famille est appréciée, respectée, voire enviée par son entourage.

Par une chaude et belle matinée de juin, Ethan reste à la maison plutôt que de se rendre au travail. Cédant à l’impulsion du moment, lui et Jorie font l’amour avec autant de passion que si c’était la première fois… ou la dernière. Puis, en fin d’avant-midi, on sonne à la porte. Ce sont des policiers, des amis d’Ethan, qui, à contrecœur, viennent l’arrêter pour un crime qu’il aurait commis des années plus tôt. Tout le monde est stupéfait à Monroe.

Après l’arrestation d’Ethan, la vie de toute la famille bascule. Jorie met la maison en vente et retourne s’installer chez sa mère avec Collie. Celui-ci se referme sur lui-même et il devient la cible de moqueries de la part d’autres jeunes. Quant à Ethan, il est gardé en prison à cause de la gravité des accusations. Malgré cela, un comité pour sa défense s’organise à Monroe. Bien des gens sont donc disposés à lui pardonner. Mais qu’en sera-t-il de ses proches ?

Dans ce roman émouvant et passionnant, Alice Hoffman soulève la question du pardon. Est-ce que toutes les bonnes actions d’une personne suffisent pour racheter un geste horrible commis longtemps auparavant ? Il s’agit d’une question qui pourrait sans doute animer bien des débats et Alice Hoffman l’aborde avec la maîtrise d’une grande romancière. Elle réussit fort bien à faire partager à ses lecteurs les angoisses et les interrogations de plusieurs personnages dont la vie est chambardée par l’arrestation d’Ethan Ford. En somme, Un secret bien gardé est un roman qu’on referme difficilement quand on en a commencé la lecture.

Publié le 18 juin 2003 à 21 h 54 | Mis à jour le 9 janvier 2015 à 16 h 39