Accueil > Commentaires de lecture > Essai > TYRANS DE LA COUR D’ÉCOLE

Numéro 104

Kim Zarzour

TYRANS DE LA COUR D’ÉCOLE

COMPRENDRE ET PRÉVENIR L'INTIMIDATION

Trad. de l'anglais par Lyne Monder
Bayard, Paris, 2005
291 pages
27,95 $

Tyrans de la cour d’école est sans doute l’un des plus riches en témoignages sur le phénomène de l’intimidation entre pairs à l’école. Victimes, parents, enseignants, agresseurs ont tour à tour la parole.

Écrit par une ancienne victime de bullying, le livre ne propose aucune stratégie humaniste de type « gagnant-gagnant », de toute évidence vouée à l’échec, et déconseille la contre-attaque physique, non par idéologie pacifique, mais pour éviter l’escalade meurtrière. Car ce que raconte la journaliste Kim Zarzour remet les choses en perspective : aujourd’hui, les affrontements ne sont plus de simples bagarres entre garnements au sang échauffé après les classes, mais souvent des agressions de clans entraînant des lésions corporelles graves, voire la mort. Ainsi fut-ce le sort de Reena Virk, quatorze ans, battue, piétinée, brûlée puis noyée par d’autres adolescentes en Colombie-Britannique récemment.

Kim Zarzour démontre méthodiquement comment le laxisme des autorités scolaires et judiciaires associé à la carence de parentalité créent le despote et alimentent le cycle de la violence de façon exponentielle. Son style parfait et l’exhaustivité de sa recherche font de son ouvrage la référence numéro un au Canada sur le sujet de la violence à l’école.

Publié le 23 septembre 2006 à 18 h 15 | Mis à jour le 31 janvier 2015 à 19 h 08