Accueil > Commentaires de lecture > Fiction > TROIS MILLE LUNES

Numéro 95

Gerald Messadié

TROIS MILLE LUNES

Robert Laffont, Paris, 2004
379 pages
29,95 $

Étonnant, un conte de fée sous la plume de l’historien des religions qui nous a donné à lire L’homme qui devint Dieu, Histoire générale du Diable, L’affaire Marie-Madeleine, Moïse ? N’oublions pas que Gerald Messadié a aussi écrit Requiem pour Superman, Ma vie amoureuse et criminelle avec Martin Heidegger, Le chant des poissons-lunes et combien d’autres livres ! Bref, Gerald Messadié est un auteur fécond et éclectique. Rien de vraiment surprenant alors qu’il nous raconte, dans son dernier roman, la fulgurante ascension d’Albert et sa rencontre avec Viviane des Sélins, une gentille fée de quelques centaines d’années.

Petite frappe sans envergure, Albert Gadeloi a eu le mérite de sauver d’une agression Lucienne, une prostituée particulièrement reconnaissante qui a des accointances avec des grands de ce monde. Particulièrement talentueux, le jeune Albert devient, du jour au lendemain, le plus influent personnage de la Générale des pétroles occidentaux. Parallèlement à cette surprenante ascension, on assiste à la déchéance de ministres qui, s’étant trop « graissé la patte », doivent quitter la scène avant la fin de la représentation (on croirait presque lire les actualités françaises !). Ponctuée de voyages en Afrique et aux Bahamas, la vie du séduisant Albert, on l’envie ! Qui ne rêverait pas d’avoir une chance pareille !

Amusante satire ? Interlude permettant au romancier prolifique de reprendre son souffle afin de nous concocter un autre roman à saveur historique ? Alors que Gerald Messadié cherche à nous faire découvrir les hommes derrière les légendes dans ses romans historiques, dans Trois mille lunes il fait un peu l’inverse : défiant la raison et les bonnes manières, il nous plonge dans le monde inquiétant de la magie et le non moins fascinant monde de la politique en nous montrant les mythes derrière les hommes et les femmes qu’il a ici mis en scène.

Publié le 16 juin 2004 à 10 h 32 | Mis à jour le 16 juin 2004 à 10 h 32