Accueil > Commentaires de lecture > Fiction > TIRIGANIAK, DOCTEURE AU NUNAVUT

Numéro 161

Gilles Dubois

TIRIGANIAK, DOCTEURE AU NUNAVUT

L’Interligne, Ottawa, 2020
277 pages
28,95 $

Des déportations au Canada au milieu du XXe siècle ? Vraiment ? Pour s’en convaincre, il faut lire ce roman inspiré de faits réels s’étant déroulés dans le Grand Nord canadien. Récit d’un passé honteux mais néanmoins véridique.

Dans son avant-propos, Gilles Dubois rappelle un épisode douloureux et authentique : afin de prouver au monde que le territoire arctique canadien était réellement occupé par des populations canadiennes, et ce, jusque dans ses limites extrêmes – et donc pouvant être illégitimement envahies par des puissances étrangères (comprenez l’URSS au temps de la guerre froide) –, le gouvernement fédéral a délibérément déporté une vingtaine de familles innues du nord du Québec, en leur laissant croire que ce déplacement de 2000 kilomètres plus au nord serait provisoire. Cet épisode « provisoire » dans le Haut-Arctique, à Resolute Bay et à Craig Harbour, allait en réalité durer plus d’une décennie . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 17 décembre 2020 à 10 h 44 | Mis à jour le 15 décembre 2020 à 12 h 26