Accueil > Commentaires de lecture > Essai > SUZOR-COTÉ LUMIÈRE ET MATIÈRE

Numéro 90

Laurier Lacroix

SUZOR-COTÉ LUMIÈRE ET MATIÈRE

L'Homme, Montréal, 2002
383 pages
79,95 $

Cet imposant catalogue accompagne la superbe exposition Suzor-Coté, 1869-1937, Lumière et matière, consacrée au peintre québécois Marc-Aurèle de Foy Suzor-Coté, présentée au Musée du Québec en 2002 puis au Musée des Beaux-Arts d’Ottawa en 2003. Il s’agissait de la première rétrospective consacrée à ce peintre depuis plus de 70 ans.

L’ouvrage relate les principaux événements de la vie de Suzor-Coté et fournit plusieurs portraits de ses différentes étapes. Il nous apprend beaucoup sur la construction de son personnage ‘ dès ses débuts, l’artiste avait allongé et modifié son nom ‘ sur sa conception de la peinture, ses rapports avec les femmes, son amour du Québec mais aussi de la France, où il vécut entre 1891 et 1907.

La qualité des reproductions en couleurs est remarquable. Les représentations de l’hiver québécois et de la campagne bretonne nous ravissent. On peut y reconnaître les influences de l’impressionnisme (Monet, Van Gogh). Les esquisses accompagnent souvent les tableaux achevés. Je déplore toutefois que beaucoup de toiles (provenant de collections particulières) soient ici reproduites en noir et blanc et en petits formats. On découvre cependant des photos, des sculptures et beaucoup de beaux tableaux pratiquement inconnus de l’artiste, comme les nus qu’il avait peints surtout à partir de 1915, et qui avaient été rarement exposés.

L’ampleur de la recherche effectuée par Sylvie Saint-Georges est exceptionnelle. Suzor-Coté Lumière et matière est sans aucun doute la première référence sur Suzor-Coté, mais aussi une étape importante pour l’histoire de l’art québécois et certainement le plus beau livre d’art publié au Québec en 2002.

Publié le 7 juillet 2003 à 10 h 42 | Mis à jour le 7 juillet 2003 à 10 h 42