Accueil > Commentaires de lecture > Essai > SOUS LE SOLEIL SYRIEN

Marie-Eve Martel

SOUS LE SOLEIL SYRIEN

Michel Brûlé, Montréal, 2009
446 pages
24,95 $

Après Passeport pour l'Iran, publié en 2006, et Une Québécoise au pays des purs, Récit d'un voyage au Pakistan, publié en 2007, Marie-Eve Martel nous entraîne une nouvelle fois dans un coin méconnu de la planète. Pour cette jeune auteure qui voyage en solitaire, il s'agit, en cet été 2007, d'aller voir par elle-même si la Syrie correspond ou non aux idées reçues entretenues par l'Occident. À cette fin, elle choisit un itinéraire qui illustre bien les « différentes facettes de ce pays » : de la côte méditerranéenne reconnue pour son ambiance libérale jusqu'aux régions plus traditionnalistes de l'Est syrien, de la plus grande métropole du pays, Damas, jusqu'aux plaines désertiques avoisinant certains sites archéologiques, en passant par plusieurs cités antiques comme Alep, Bosra, Palmyre, etc. Mais surtout la voyageuse entend « obtenir une pluralit . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 25 juin 2009 à 21 h 53 | Mis à jour le 22 juin 2015 à 11 h 52