Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

Pour une énième fois l’écrivaine pluridisciplinaire s’inspire d’œuvres picturales pour créer. L’exposition des huit tableaux de Suzon Demers intitulée La costumière costumée a fait germer une fiction dans l’imagination de la romancière.

Deux personnages se sont d’abord imposés à elle, une couturière, la narratrice, et une comédienne. Clarisse et Éva son alors nées. L’une, trente-neuf ans, mariée, discrète et sans histoire, l’autre vingt-sept ans, mariée, ambitieuse, pétillante et ensorceleuse.

Quant s’amorce le récit, les deux femmes ont tissé un lien depuis un mois déjà. Éva était venue demander avec insistance à Clarisse de lui confectionner un costume unique pour la pièce de théâtre qu’elle répète et dont elle est la vedette dans le rôle de Chérie. Demande insistante, car Clarisse, habituée à confectionner des rideaux, faire des retouches, coudre des ourlets de jupes ou de pantalons . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Enregistrement