Accueil > Commentaires de lecture > Essai > SEPT ÉTÉS DE MA JEUNESSE

Anne Coleman

SEPT ÉTÉS DE MA JEUNESSE

Trad. de l'anglais par Hélène Rioux
XYZ, Montréal, 2007
184 pages
24 $

À l'été 1950, Anne Coleman a 14 ans. Sportive, indépendante, entêtée, elle jouit d'une grande liberté d'action au sein d'une famille anglophone fortunée de North Hatley dans les Cantons-de-l'Est. Esprit romanesque, elle passe ses journées à lire Tolstoï ou les sœurs Brontë et à discuter du destin de leurs héroïnes avec son amie Patsy. Le reste du temps, elle donne un coup de main à Emily qui tient une boutique dans le village, affronte tous les temps à bord du petit voilier qu'elle manœuvre seule et, bien sûr, tombe amoureuse. L'homme qui occupe ses pensées est beau, marié, sans enfant, et enseigne à l'Université McGill. À 43 ans, Hugh MacLennan est déjà une célébrité. Entre l'auteur de Deux solitudes et la jeune fille qui veut un jour devenir écrivaine naît une affection complexe et secrète qui prendra fin abruptement avec le mariage d'Anne, à 21 ans . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 1 décembre 2007 à 15 h 25 | Mis à jour le 30 juin 2015 à 13 h 44