Accueil > Commentaires de lecture > Fiction > SANS CONNAISSANCE

Éric McComber

SANS CONNAISSANCE

Autrement, Paris, 2007
335 pages
29,95 $

Troisième roman de Éric McComber après Antarctique (2002) et La mort au corps (2005), Sans connaissance est le premier à paraître chez un éditeur d'outre-mer. Le livre raconte l'enfance et les premières années de vie adulte d'Émile Duncan, un rocker ivrogne, entre Montréal-Nord et le Plateau Mont-Royal. Son enfance est à la dure : McComber ne cesse de rapporter des affrontements d'une brutalité inouïe entre des enfants associés très tôt à des bandes rivales. Par endroits, on croirait lire une version « trash » de La guerre des boutons. Puis, la vie adulte de Duncan tient en quatre mots : sexe, alcool, rock'n'roll et baby-foot. Le sexe, plus particulièrement, prédomine longtemps, si bien qu'on finit par se demander ce qu'il resterait du récit si l . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 17 juin 2008 à 8 h 23 | Mis à jour le 26 juin 2015 à 10 h 47