Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

Sélective comme elle se permet parfois de l'être, la mémoire collective tend à réserver ce beau mot de résistance à une seule de ses incarnations : celle que la nation française a opposée à l'occupation nazie au cours du conflit de 1939-1945. Cet album prolonge d'instinct cette prééminence, mais nul lecteur d'aujourd'hui, d'ici ou de France, ne peut s'y plonger sans songer aux conflits actuels et aux résistances qu'ils méritent eux aussi.

Pour tout Québécois qui n'en est pas encore au départ à la retraite, la résistance des années 1940 appartient à un passé inexistant et à un environnement inconnu. Les auteurs ne facilitent pas les choses en présumant que les gloires nationales et les régions et départements de France sont choses familières urbi et orbi. L'album enjambe pourtant ce hiatus et transmet un message puissant. Par ses photographies, par ses témoignages, par . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Enregistrement