Québec la capital sans ville

Rémi Guertin

QUÉBEC

LA CAPITALE SANS VILLE

Trois-Pistoles, Trois-Pistoles, 2011
609 pages
79,95 $

Géographe documenté et photographe pénétrant, Rémi Guertin enrichit son ambitieux ouvrage de sérieux éléments d'histoire et de sociologie. À le lire, on constate que, depuis ses origines jusqu'à nos jours, Québec peine à faire coexister son statut de capitale et la densité d'une ville habitée. Citant Lucie K. Morisset, Guertin circonscrit la question : « On peut aujourd'hui se demander lequel, de l'identité nationale du Québec ou de son paysage touristique, a le premier forgé l'autre ». Le titre est à prendre au pied de la lettre : Québec, selon Guertin, aime son statut de capitale, mais elle n'en a jamais déduit qu'elle devait peupler son centre.

Dès le départ, l'équivoque règne. Champlain aurait préféré Trois-Rivières. Coincé entre les Basques qui contrôlent le golfe et les Amérindiens dont les parcours commerciaux sont établis, il se résigne à Québec. Son successeur, Montmagny, importe de France un plan que Qu . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ?

Publié le 25 mars 2014 à 19 h 27 | Mis à jour le 8 juin 2015 à 17 h 27