Aller au contenu
Mode lecture zen

NUIT BLANCHE

Cet album de photographies sur l’histoire de la ville de Québec se distingue des quelques autres ouvrages du genre par sa volonté comparative qui lui sert de moteur. Chaque double page nous présente un lieu ou un monument de Québec à deux étapes : d’abord photographié au début du XXe siècle, puis représenté dans le même cadrage, mais environ cent ans plus tard. Ainsi, on y découvre la terrasse Dufferin avant la construction du château Frontenac et telle qu’on la connaît aujourd’hui ; l’ancienne porte Saint-Jean (plus étroite et double) opposée à celle reconstruite pour faciliter le passage des tramways ; ou encore cette rangée de luxueuses résidences victoriennes datant du XIXe siècle qui bordaient la Grande Allée à l’emplacement même des édifices gouvernementaux connus sous le nom de complexes H et J. Les lieux décrits dans ce bel album se concentrent évidemment dans le Vieux-Québec, mais on y présente aussi des maisons célèbres de Sillery (Domaine Cataraqui), Beauport et Sainte-Anne de Beaupré, chaque fois présentées à deux époques très différentes.

Ce livre du photographe Jocelyn Paquet et de l’historien Jean Provencher est une parfaite réussite. C’est le genre d’ouvrage qui nous permet de comprendre pourquoi il faut s’intéresser à l’histoire : entre autres parce que le visage urbain se modifie lentement mais profondément, et que la ville décrite dans Québec, Les images témoignent a considérablement changé. Pourtant, tout n’a pas systématiquement changé, et certains édifices emblématiques (le Capitole, l’hôtel Clarendon, le Morrin College) ont été préservés malgré le passage du temps. Ces photographies évocatrices nous donnent aussi l’occasion de voir leurs multiples vocations, au fil des décennies.

Enregistrement